4 TUCistes auront le droit cette saison de gonfler le torse dans leur maillot de Champion Midi-Pyrénées de Run&Bike : Jéromine et Meriem en féminines, ainsi que Séb et Lolo chez les V1H. Bravo à tous !!

Le Run&bike de Péchabou était une des premières sorties "d'intégration" des nouveaux licenciés, et ils sont en nombre cette année au TUC Triathlon, avec presque 200 licenciés en jaune et noir pour cette année. Ils étaient en nombre sur les magnifiques chemins tracés comme tous les ans par l'organisation impeccable du Run&Bike de Péchabou, une course rapide, avec une ambiance familiale. Les conditions étaient agréables cette année, avec des chemins plutôt secs ; il faudra attendre encore quelques semaines pour retrouver les conditions dantesques, lorsque l'on s'enlève la terre glaise à la truelle.

La transition entre les saisons 2016 et 2017 est actée. Le trail va occuper une large place dans le calendrier TUC jusqu'à Mars, puis viendra le traditionnel stage de printemps, avant d'attaquer les triathlons et les principaux objectifs des compétitrices et compétiteurs du club. Encore une belle année en perspective !

Tous les classements ici :

http://runandbikepechabou.fr/resultats.html

On se fait plaisir sur le sensationnel du titre... :-)

Tout au long de l'été, le TUC s'est adonné à sa deuxième passion : le trail running, et de préférence dans les Pyrénées... sauf que depuis deux ans le club est présent au départ du Grand Raid de la Réunion (Lolo D finisher 2015), ce qui a fait monter d'un ton l'engouement des TUCistes pour la discipline (des performances notables sur le Forest Trail, la Pastourelle...).

Pour basculer de la préparation Triathlon à la foulée du traileur, les aventuriers se réunissent d'ailleurs dans une base tenue secrète au coeur des Hautes-Pyrénées au cours de juillet pour un weekend devenu traditionnel, à base de campement, bûcheronnage, apprivoisement de Patou et ses brebis, et bien sûr rando-course intensive. Ces épreuves ont largement porté leurs fruits.

Parmi les finishers, on citera pêle-mêle Patrick Sabarros (120km), Clément C (80km), Etienne M (120km) sur un GRP rendu très difficile cette année par la chaleur, Jérome F sur son premier "long" autour de l'Aneto début juillet, et Estelle qui a de nouveau repoussé ses limites lors du trail des 3 pics. Ils créent des émules, et continuent de le faire grâce à leur talent pour l'écriture : ils nous racontent leur aventure. Tout y est ! Revivez notamment comment Estelle a fait 3ème d'un 50 bornes, et Etienne a décroché le premier podium du TUC sur un Ultra : grandiose !

Déroulez l'article pour les récits d'Estelle, puis d'Etienne !!

Le 15 août dernier, le TUC était branché sur « radio Embrun », avec pas moins de 9 compétiteurs avec un dossard sur la ligne de départ, au lever du jour.

Séb B nous raconte :

« 5h00 : On descend au lac. Le contrôle des papiers d’identité lié au plan Vigipirate est nécessaire pour accéder au Parc à Vélo et de précieuses minutes s’égrainent déjà… On n’y voit pas grand-chose dans notre allée. Il y règne une ambiance calme, chacun y va de son petit rituel pour préparer ses affaires.

5h50 : Le départ des nanas est donné. Elles sont 70 à se lancer dans l’aventure, dont notre amie Flo.J’aperçois Val et les enfants embusqués derrière les barrières, ils ont eu la gentillesse de se lever pour venir assister au départ alors j’en profite pour faire le stock de bisous. Le départ est donné très vite et je suis très mal placé sur la ligne, du coup je vais partir dans le ventre mou de la course et perdre beaucoup de temps à chercher mes trajectoires. Je vais zigzaguer pendant la moitié du premier tour environ. »

Adrien, lui est parti plus fort : certainement l’envie d’en découdre enfin après des mois d’entrainement et de questionnements sur son état physique (problème de crampes, chute aux angles, un ligament de ‎cassé à J-30..) : « 6h00, on attend devant la grille, la pression est là. Le public nous acclame, j'en ai déjà les larmes aux yeux, quelle ambiance! ‎C'est parti pour une longue journée !! Je pars comme un imbécile dans le paquet, quelques coups et batailles plus tard je trouve enfin une place dans les 1100 concurrents et mon rythme de croisière ».

2016 a été une année de "premières" : les premiers dossards en triathlon pour certains, les premiers Half-Ironman pour d'autres (voir épisodes précédents : Altriman). Les plus courageux d'entre-nous ont décidé de se mesurer au maximum de la difficulté dans notre sport, une Ironman montagneux à Embrun. Avec 9 licenciés TUC au départ, il y a beaucoup d'histoires à raconter au sein du club. C'est Flo qui ouvre le bal avec son récit qui donne des frissons :

Il est des moments dans la vie où l’on a besoin de se lancer un gros défi, pour se prouver qu’on en a dans la culotte, ou bien parce qu’on pas grand-chose dans la tête, ou encore parce qu’on est (très) influençable.

C’est un peu pour ces 3 raisons que je me suis inscrite à l’édition 2016 de l’Embrunman programmée pour le 15 août 2016.

D’abord pour faire plaisir à mon chéri qui me susurre depuis quelques années qu’on pourrait partager cette (belle) expérience, ensuite parce que je m’étais promis de participer à cette épreuve (terrorisante) si des problèmes de santé rencontrés ultérieurement se résolvaient, et enfin parce qu’il existe des épreuves sportives plus difficiles alors mon cerveau accepte finalement ce «pas pire».

Et puis il y a aussi les copains du TUC qui y participent, c’est le moment de vérifier l’adage « à plusieurs on est moins seul »…

Voilà, il s’agit maintenant de pouvoir enchainer en 17 heures maxi 3,8 km de natation en lac, 188 km de vélo avec 3000 à 5000 mètres de déniv positif (selon les sources) et un marathon à peine rehaussé de 440 mètres. Ce premier triathlon format XXL sera le 5ème de ma carrière, après 2 « courte distance » et 2 « halfironman » effectués sur les 3 dernières années.

Tu as bien mérité de lever les bras !

 

Sous-catégories

Tous les entraînements relatifs au TUC Triathlon.

Tous les informations relatives aux stages (Triathlon, Trail, ski de fond, vélo montagne, VTT, etc...) organisées au seins du TUC Triathlon.